« Aidants familiaux » au sein des entreprises, on en parle?

Les entreprises sont et seront de plus en plus confrontées à une augmentation du nombre de salariés ayant un rôle d’aidants (allongement de l’espérance de vie, orientation des modes de prise en charge de la dépendance vers du maintien à domicile…).

Bulle question réponseQu’est-ce qu’un « aidant familial » ou naturel ?

Il s’agit d’une personne venant en aide à titre non professionnel à un proche dépendant et/ou en situation de handicap dans les actes de la vie quotidienne.

Cette aide peut prendre plusieurs formes : soins, accompagnement à l’éducation et à la vie sociale, gestion du budget, démarches administratives, coordination, vigilance/veille, soutien psychologique, communication, activités domestiques.

Bulle question réponsePourquoi en parler en entreprise alors que cela concerne la vie personnelle ?

Pour les personnes dans ces situations, la frontière est d’autant plus mince entre les sphères privées et professionnelles.

Aussi, cette position d’ « aidant familial » a un réel impact en entreprise (absentéisme, présentéisme, demande de temps partiel, stress, défaut de concentration, problèmes de santé, baisse de productivité…).

Le travail pour le salarié « aidant » est à la fois une source de revenus et une « bulle d’oxygène ». Et ces impacts ont un coût pour l’entreprise dont elle en ignore souvent la raison.

La plupart de ces salariés n’osent pas évoquer leur situation d’ « aidants ». Il est plus facile de dire qu’on s’absente car son enfant est malade que pour aller s’occuper de son parent malade d’Alzheimer. Peur du regard des autres ? Du jugement ? Déni de la situation ? Crainte de mise en péril de son évolution professionnelle ?

Bulle question réponseComment prévenir ces risques sur l’économie d’une entreprise?

Voici quelques exemples :

  • Agir dans le cadre d’une démarche QVT autour des enjeux de santé au travail, de conciliation vie privée/vie professionnelle à travers la sensibilisation de l’encadrement à cette problématique. Les managers sont des « personnes ressources » pour les salariés aidants en termes de besoins de flexibilité dans les horaires, d’’organisation du travail (remplacement en cas d’absence) et potentiellement une première écoute.
  • Mettre à disposition des assistantes sociales du travail pour de l’accompagnement individuel de ces salariés en situation d’aidants (information des dispositifs, des types de prises en charge, du cadre légal, soutien dans les démarches…) et pour du soutien au management.
  • Favoriser les échanges entre « aidants » d’une même entreprise afin de libérer la parole, de reconnaître un statut et des compétences nouvelles.

Ces actions permettraient au salarié d’évoquer plus librement son statut d’aidant, de sortir de son isolement et par conséquent de se sentir mieux au travail et être plus performant.

Anne MICHAUD RODIER, Assistante Sociale du Travail FOCSIE Poitiers

N’hésitez pas à nous contacter :

Je souhaite recevoir la newsletter d'Asia Focsie

* Champs obligatoires